J'essaie de maintenir une certaine actualité sur ce Blog.
Mais, il faut bien le dire, depuis quelques temps j'ai du mal.
J'ai arrêté mon activité professionnelle précédente pour me consacrer uniquement à mes activités artistiques. Orientées surtout sur le dessin, lavis et gravures ; celles-ci ont pris un autre rythme et un nouvel élan.
J'ai co-créé, l'Atelier Partagé à Vienne (38) et animé plus d'ateliers et de cours.
Bien évidemment créé une page facebook pour être en lien avec plus de monde.
Et continuer à peindre, dessiner, graver, encore et encore...

Actualités ?

L'année 2016 a été riche en exposition : à l'Atelier Partagé à Vienne, à la Maison Jaffran en ardèche et au restaurant l'Alouette à Bonnefamille (38), ...
L'animation de différents groupes, l'actualisation de ma page facebook (Olivier Brunot (Artiste) prennent plus de temps que je ne le souhaite parfois.
Il me reste aussi du temps de création ; ci-dessous quelques exemples récents

" Souvenir de ... "

" Souvenir de ... "
acrylique sur papier

" J'aurai tellement Voulu ... "

" J'aurai tellement Voulu ... "
acrylique sur papier

sept. 2016

sept. 2016
acrylique sur papier

2015/16

2015/16
craie aquarellable

2015/16

2015/16
craie aquarellable

Etats d'Ames (série)

Etats d'Ames (série)
acrylique sur papier marouflé

Etats d'Ames (série)

Etats d'Ames (série)
acrylique sur papier marouflé

Etats d'Ames (série)

Etats d'Ames (série)
acrylique sur papier marouflé


ci-dessous, mon dernier travail
de dessins et d'estampes ...

Levées d'âmes

Levées d'âmes
Je ne peux m'empêcher de partager avec vous cette citation récemment trouvée :
" L'air est plein de nos cris. Mais l'habitude est une sourdine"
de Samuel Beckett in En attendant Godot

pierre noire

pierre noire
Un de mes enfants, en voyant mes derniers tableaux, m'a demandé si j'étais déprimé
en ce moment ...
En effet cela pourrait le paraître.
Et bien non !
Personnellement, je ne suis pas déprimé. Mais cette interrogation a fait son chemin.

Et je crois pouvoir affirmer qu'en fait je suis très sensible à l'expression dite et non-dite,
à la perception des sentiments de déprime, tristesse, ... de mes contemporains.
Bref, je suis comme une éponge à ces états d'âmes.
Et comme toute éponge, je pompe, me nourris et restitue.

Ce que je livre ici ne sont pas tant mes pensées, mes émotions,
que celles que j'ai perçues, ressenties ... et que je vous renvoie.

Tirées du papier ou posées sur le papier (je ne sais pas dans quel sens cela se passe),
nous regardant de haut, de façon bienveillante ou effondrée,
nous regardant de face, de biais, comme autant d'interrogations,
regardant vers le haut ou vers le bas comme un appel, un regret, ...

Alors oui, ce sont des cris et autres levées d'âmes que nous / vous n'osons dire, exprimer ...
Et il fallait bien que quelqu'un le fasse ...

pierre noire

pierre noire

CRIS

CRIS
pointe sèche sur métal oxydé / 30 x 10

CRIS

CRIS
Pointe sèche su métal oxydé / 10 x 30

Il y a forcément de la révolte ainsi qu'une rébellion chez Olivier Brunot.

"Et vous, ça ne vous fait pas hurler ?" .

Alors, le dessin s'impose et veut dépasser les mots. Face à une angoisse métaphysique indicible, primale, dépassant elle-même les horreurs de la condition humaine.

A l'instar du fameux Cri d'Edgar Munch.

Les gravures et les dessins de ces "Cris", au détour des stigmates de la vie, des acides ou des oxydations,laissent des "gueules " ouvertes mais noires, et des yeux noirs mais ouverts.

S.C. 2014

CRIS

CRIS
encre sur papier / 50 x 65 cm

Qui êtes-vous ?

Diplômé en architecture intérieure en 1995, j'ai été formé pendant mes études au dessin académique, par Willy Tiedje (peintre lyonnais) Autrefois animateur-conférencier au Musée d'Art Contemporain de Lyon, puis architecte d'intérieur indépendant, je me consacre dorénavant complètement à mon activité artistique. Formé au dessin, initié à la calligraphie arabe par Hassan Massoudy, à différentes techniques de gravures par Muriel Liénard puis Noémie Huard, ... j'évolue en m'enrichissant régulièrement de différentes rencontres.Je suis présent régulièrement à l'Atelier Partagé, 19 rue du Collège à Vienne (38)

Traits Seuls

Traits Seuls
pointe sèche

Traits Seuls

Traits Seuls
pointe sèche sur papier

Traits Seuls

" Déniché, découvert, débusqué l'an passé au Polaris, au travers d'immenses affiches lacérées et repeintes de SDF en errance, Olivier Brunot revient avec de petites gravures au format intime. Le contenu reste social et politique. Ce qui est gravé inscrit bien le scandale des errances, des migrations des solitudes et des exils non choisis. Où les horizons sont vides, gris et bouchés. Où l'homme, toujours de dos, toujours masse compacte plus ou moins informe, sans nom et sans identité, noué, lié, attaché peut-être, forme lui-même le paysage désolé ; parmi des failles. Puis, dans ce " silence assourdissant ", monte une dimension plus métaphysique. L'être seul devient celui qui attend Godot ou, plus sûrement, personne. Reste le "trait seul" pour ces très seuls " .


Stani Chaine

Catalogue 2013 Le Polaris Corbas




Acrylique sur papier 293 x 217

Derrière la Faim d'un Pauvre ...

"Ce pourrait être sur les murs, dans la ville, au coeur des injustices et d'un scandale des misères. Ce doit-il habiter les murs de nos salons et ceux des barricades ?
Ce ne doit pas être.
Partant du constat que "Derrière la faim d'un pauvre, il y a le luxe d'un riche", Olivier Brunot modifie la démarche d'un Villeglé ou d'un Pignon-Ernest pour proposer une peinture sociale et militante. Il va donc "en ville", s'arrête sur une affiche, l'arrache et, revenu dans son atelier, il la retourne puis, se servant ou pas de son graphisme, de ses matières, ses traces et ses empreintes, il dessine et peint, précisément, avec un jus d'acrylique noir, gris et blanc,
un personnage jeté là, brut.
Un SDF, un abandonné, un errant, un laissé pour compte et sur le bord du trottoir,
allongé, vulnérable. En entier ou par fragments.
Ce n'est pas une main portant Rolex qui se tend chrétiennement sans vergogne.
Ce n'est pas celle d'un donneur de leçons.
Elle est celle d'un peintre en quête d'une humanité moins pire.
Mais, mon brave monsieur : est-ce qu'on affiche la misère ?
En tout cas, celle des autres ..."
Stani Chaine, mars 2012

Derrière la faim d'un Pauvre

Derrière la faim d'un Pauvre
Acrylique sur papier, 125 x 100 cm

Nu

Nu
mixte sur papier 80 x 110cm
Toujours mes travaux sur le nu, comme une base, des gammes à reprendre régulièrement quel que soit le reste
de mon travail et de son évolution.


Nu

Nu
mixte sur papier 80 x 110 cm

encre sur papier

Encre sur papier

Du temps

Je regarde mon blog, ce que j'y affiche (pas tout ce que je fais bien sûr !)
Et je constate combien je travaille avec une notion du temps très particulière.
Autant je peux passer des heures sur un travail académique au crayon (six, sept heures sans problème), autant j'ai besoin d'exécuter parfois les choses très vite en quelques secondes, minutes..
La qualité n'est pas rattachée au temps passé mais à l'énergie mise dans l'exécution.
La concentration ... dans tous les sens du terme !

Elan Graphique

Elan Graphique
acrylique sur papier

Elans Graphiques ou la rencontre du dripping et de la calligraphie

Quitter la représentation pour n'être que dans le geste.
Le geste juste, le plus enraciné possible au moment et au lieu de l'exécution.
Le camaïeu pour garder l'essentiel du graphisme sans être perturbé par l'attrait de la couleur


acrylique sur papier 50 x 65

mixte sur papier 50 x 32

technique mixte sur papier, 80 x 110 cm,

Etudes

Etudes
sanguine et lavis sur papier

Etudes

Etudes
Sanguine et lavis sur papier

encre et acrylique sur papier

A l'Atelier / encre et acrylique sur papier

Rentrée

Après un été en douceur,
avec un retour aux exercices de dessin académique, quelques esquisses ...

Une exposition au Boog, rue des carmes à Vienne où vous pouvez venir découvrir la série sur les bouteilles
Et déguster et/ou boire - avec modération- quelques rhums arrangés et plats épicés.


séance aux Ateliers d'Arts Plastiques de Givors.

le pari sur les premières séances d'y aller "les mains dans les poches". Pas de matériel, pas de projet a priori.

Résultat : trois bouteilles, de l'encre de chine, les papiers et les outils trouvés ou créés sur place (brosse à dents, carton, cure-dents, sac plastique froissé, ...)

rien de tel pour désinhiber le geste, le mouvement

Ci-dessous quelques exemples de ces premiers jets


encre à la brosse à dents

encre au carton

encre au carton et cure-dent

encre au sac plastique
Merci de votre visite !
N'oubliez pas que ceci est un blog : les images sont des photos, lisses, sur un écran, brillantes,
de tailles relatives, ...

Et propriétés de leur auteur !

Rien ne vaut jamais la confrontation directe avec l'oeuvre !!
Aucun article
Aucun article